Le projet de recherche STRAPI – Système de gestion des TRAversées Piétonnes aux intersections munies de feux de circulation et de virage à droite au feu rouge : étude comparative entre Québec et Montréal – est une collaboration d’Accès transports viables, de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) et de Polytechnique Montréal. Cette recherche a été rendue possible grâce au soutien financier du Ministère des transports du Québec, à travers le Fonds de sécurité routière, avec l’appui de MITACS et du Réseau de recherche en sécurité routière.

L’intérêt du projet STRAPI est d’évaluer les performances des systèmes de gestion des phases piétonnes sur la sécurité piétonne dans 2 villes, soit Montréal et Québec, mais également de mettre en lumière les comportements et les perceptions des piétons et des conducteurs utilisateurs de ces espaces. 

Le projet a été mené par une équipe mixte de chercheurs et professionnels, accompagnée par une équipe d’étudiants. Il a culminé par la présentation de 4 conférences, la diffusion de fiches-synthèse sur les résultats de la recherche et la publication d’un cahier spécial dans Le Devoir.

Pourquoi un projet de recherche sur les traversées piétonnes aux feux?

Montréal et Québec appliquent des systèmes de gestion des feux de circulation différents pour les traversées piétonnes. En effet, alors que le MTQ émet des règles universelles à travers la province pour les feux piétons (silhouette blanche, main clignotante, etc.), la manière dont ces systèmes sont articulés avec le trafic automobile est sous la responsabilité des municipalités. 

Montréal a choisi d’adopter un mode « temporairement protégé », laissant quelques secondes d’avance au piéton pour commencer sa traversée avant d’autoriser les mouvements de véhicules. 

Québec a plutôt opté pour le « mode protégé », aussi appelé « phasage exclusif » ou « tout rouge », incluant presque systématiquement des boutons d’appel. Ce dernier type de programmation des feux rend tous les mouvements de véhicules interdits pendant les traversées piétonnes, qui sont alors autorisées aux quatre coins de l’intersection. Cependant, cette exclusivité de la phase piétonne dans la capitale nationale est souvent combinée à l’autorisation de virage à droite au feu rouge, réduisant d’autant la protection.  

L’objectif de notre projet est d’évaluer les performances de ces deux systèmes sur la sécurité piétonne mais également de mettre en lumière les comportements et les perceptions des piétons et des conducteurs à diverses intersections de ces deux villes. À travers une analyse des collisions, des observations et questionnaires in-situ et un sondage web, cette recherche permet de brosser un portrait global des facteurs qui influencent la sécurité et le sentiment de sécurité, mais aussi des effets des différents systèmes de gestion des feux sur l’expérience piétonne.

Cahier spécial dans Le Devoir


Consultez le cahier spécial publié dans le journal.

Fiches-synthèse du projet

Fiche 1 Fiche 2Fiche 3Fiche 4
Analyse comparative des risques de collisions piéton-véhicule aux intersections signaliséesAnalyse comparative du sentiment de sécurité d’un point de vue piéton et automobiliste Analyse comparative des comportements des piétons lors de la traversée et des interactions véhicule-piétonAnalyse comparative des comportements des piétons et des temps d’attente lors de la traversée

Pour en savoir plus sur la méthodologie et consulter les questionnaires et le sondage du projet : 

Diffusion des conférences

 

Conférence 1 Conférence 2
Partie 1 — Collisions piétons-véhicules à Québec et Montréal : différences et facteurs explicatifs
Simon Turcotte, INRS

Partie 2 — Projet COESTRA, benchmarking des feux piétons dans 50 pays – Expérimentation d’un nouveau feu piéton en France
Nicolas Speisser, CEREMA
 Partie 1 — Analyse comparative du type de traversée et des interactions piétons-véhicules entre Québec et Montréal
Hugo Quintin, INRS

Partie 2 — Rues apaisées et intersections conviviales
Pierre-Yves Chopin, Vivre en Ville
 
Conférence 3 Conférence 4
Partie 1 — Analyse comparative Montréal-Québec de la distraction et des mouvements de tête des piétons aux traversées
Mohsen Miladi, Polytechnique

Partie 2 — Piétons un jour, Piétons toujours
Élaine Fournelle, Piétons Québec

 Partie 1 — Temps d’attente aux intersections signalisées et passage sur feu rouge piéton : Analyse comparative Montréal-Québec
Hugo Quintin, INRS

Partie 2 — Feux pour piétons et signaux sonores sur le territoire de la Ville de Québec
François Routhier, CIRRIS

Équipe

   
Marie-Soleil Cloutier Owen Waygood Valérie Marcon Dominique Gagnon
Marie-Soleil.Cloutier@ucs.inrs.ca
INRS
 owen.waygood@polymtl.ca
Polytechnique Montréal
 v.marcon@transportsviables.org
Accès transports viables
 d.gagnon@transportsviables.org
Accès transports viables
       
    
Hugo Quintin Simon Turcotte Mohsen Miladi  
Hugo.Quintin@ucs.inrs.ca
INRS
 Simon.Turcotte@ucs.inrs.ca
INRS
 mohsen.miladi@polymtl.ca
Polytechnique Montréal