Toutes les nouvelles

Qui aime faire des détours?

Je vous suggère la lecture de ce bon billet publié sur SAGA CITÉ. L'auteur nous rappelle que la mobilité a une dimension sociale et que la défavorisation a également un impact parfois dramatique sur la mobilité des gens. Cela pose aussi la question du peu de priorité que l'on accorde aux piétons en Amérique du Nord. Nos routes sont avant tout conçues pour optimiser les déplacements des automobilistes. On essaie de faire en sorte que les piétons "gênent le moins possible" en les faisant attendre de longues minutes aux intersections ou en les redirigeant vers l'intersection la plus proche sans prendre conscience que les détours imposés multiplient le temps de parcours. ( + )

Mise à jour: les travaux du vélo-boulevard

Pour faire suite au billet publié hier le 11 juillet, voici une petite mise à jour de l'état des travaux. Les équipes de la Ville ont débuté le marquage de la chaussée, c'est beaucoup plus clair ainsi! ( + )

Le vélo-boulevard: début des travaux

Sur le site Internet de la Ville de Québec, on annonçait depuis quelques jours que « la Ville de Québec a aménagé un vélo-boulevard dans l’axe de la rue Père-Marquette ». Aujourd’hui, le 11 juillet, les premiers blocs de béton aux intersections font leur apparition. Accès transports viables suivra l'évolution des travaux au cours des prochains jours! Voici quelques photos des aménagements réalisés aujourd’hui aux intersections de Cardinal-Bégin et de Murray: Encore des détails à peaufiner: Coin Carinal-Bégin, un terre-plein central: Un flou certain entoure ce corridor cyclable et sa première phase pilote qui doit se réaliser cet été. Le comportement erratique d'automobilistes observé à la suite de l'installation des "blocs jaunes" fait craindre une augmentation des comportements délinquants. Nous suivrons de manière soutenue la situation pour s'assurer que l'approche choisie accroisse réellement la sécurité des cyclistes. À première vue, le marquage au sol sera essentiel pour que tous s'habituent aux nouveaux aménagements! Au niveau du tracé, on ne sait pas si l'intégralité sera accessible dès cet été. Le terre-plein oblique projeté à l’angle des rues Raymond-Casgrain et Louis-Fréchette envoie même les cyclistes sur Raymond-Casgrain alors que la rue de Callières était initialement ciblée. De plus, aucune signalisation indiquant le contresens cyclable n’a encore été installée sur la rue Lockwell, c’est donc dire que le vélo-boulevard se termine au milieu de nulle part, du moins pour le moment. Mentionnons que les travaux publics s'affairent à combler certains nids de poule, un petit plus appréciable, mais la chaussée de Père-Marquette reste dans un état déplorable à plusieurs endroits. Pour que ça marche Le concept de vélo-boulevard apporte des nouveautés intéressantes à Québec et gagnerait à être implanté dans plusieurs arrondissements où des liens cyclables utilitaires forts sont nécessaires. Nous espérons que le projet de Père-Marquette sera l'occasion de tester cette nouvelle approche afin de l'adapter au contexte de Québec. Rappelons que plusieurs réserves ont été émises sur le projet tel que présenté lors de la consultation tenue en avril dernier, afin d'éviter qu'il ne se change en vélo-brouillard: Le tracé est indirect, ce qui s'avère un irritant majeur. Un aménagement sécuritaire sur René-Lévesque aurait été le scénario optimal pour encourager les déplacements utilitaires en vélo. Le vélo-boulevard Père-Marquette n’est qu’une amélioration d'une chaussée désignée qui existe depuis des années et ne représente pas un nouvel itinéraire. Pour s'attaquer au problème de sécurité sur Père-Marquette, on installe des terre-pleins pour dévier la circulation à 5 endroits, mais on ne réduit même pas la vitesse de la circulation automobile, elle demeure à 50km/h sur ces petites rues résidentielles. On n'y utilise pas non plus d'autres mesures d'apaisement de la circulation sur le reste du parcours et les intersections plus difficiles (Belvédère, Holland, Salaberry ou Cartier) sont carrément ignorées. Des doutes sont émis quant à la qualité du pavage, de l’entretien, du marquage au sol et de la signalisation qui sera faite sur cet aménagement cyclable puisqu’aucune  intervention autre que les aménagements des 5 intersections n'a été annoncée par la Ville. Pour que cet aménagement soit un succès, il devra être visible, compréhensible par les usagers et entretenu convenablement au fil des ans. Les nombreux arrêts obligatoires sur Père-Marquette ne seront pas retirés pour les cyclistes, ce qui signifie que le vélo-boulevard ne permettra pas de se déplacer plus rapidement que la chaussée désignée qui existe déjà sur ce tracé (rappelons que le concept de bike-boulevard développé entre autres à Portland vise à réduire au maximum le nombre d’arrêts pour les cyclistes tout en bloquant le transit automobile). La portion est du tracé ne tient pas compte de la topographie, notamment du dénivelé de Turnbull, et fait aboutir les cyclistes sur la côte d’Abraham à un endroit très inconfortable. Le vélo boulevard doit s'arrimer à un réseau plus large et cohérent. À force de vouloir ménager les commerçants, les automobilistes et les résidants, le danger principal est d'accoucher d'un projet cyclable qui prend tout en compte, sauf les besoins des adeptes du vélo. Il faudra que les responsables de la Ville se mettent en mode écoute et acceptent de travailler avec les cyclistes pour que les aménagements répondent à leurs attentes. Des nouvelles bientôt pour la suite.( + )

Énergie: des défis en perspective

Quelques articles intéressants sur l'énergie et surtout le pétrole sont parus cette semaine. On apprend dans celui-ci (en anglais) que la raréfaction du pétrole et de l'eau est une cause probable de conflits à moyen terme. Dans le devoir, c’est la place grandissante des sables bitumineux dans le bilan énergétique canadien, une source de pétrole qui comporte pourtant de nombreux inconvénients, qui est abordé. On parle également du potentiel pétrolier probable d’Anticosti dans cet article. Rappelons que les droits d’exploitation, sur ce territoire encore sauvage, ont été cédés par Hydro-Québec à la société Pétrolia. Il est encore trop tôt pour savoir si cette exploitation sera un jour rentable et en connaître les impacts. ( + )

Supports à vélo sur les bus de Montréal: pas facile!

Cet article paru dans la Presse permet de constater l'opposition farouche du syndicat des chauffeurs de la STM au projet d'équiper certaines lignes de bus de la métropole de supports à vélo. Plusieurs arguments sont évoqués, mais tiennent-ils la route? ( + )

Assemblée générale annuelle

Convocation Accès transports viables vous invite à son assemblée générale annuelle qui aura lieu le jeudi 16 juin à 17h30 au Centre culture et environnement Frédéric-Back, 870 avenue de Salaberry, 3ème étage. L’assemblée sera suivie d’un buffet puis d’une présentation du court métrage SAGA CITÉ. ( + )

État du vélo au Québec

Vélo Québec rendait aujourd'hui disponible son document sur l'état du vélo au Québec. Voici quelques statistiques intéressantes: Une large proportion des Québécois se disent cyclistes, 54%, et le nombre est en progression depuis 20 ans. Le nombre de personnes qui utilisent le vélo comme moyen de transport est également en forte progression et atteint 37% des cyclistes en 2010. Malgré le nombre de cyclistes élevé, la part modale reste ridiculement modeste: les déplacements à vélo comptent pour seulement 1,4% des déplacements vers le travail au Québec. ( + )

Le RTC doit passer à un autre niveau…

Un article éloquent d’Annie Morin est paru dans le Soleil en réaction à la légère diminution d’achalandage au RTC en 2010. En voici le titre et un extrait : Pas de voie réservée, moins de passagers dans les bus du RTC Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) a connu une légère baisse d'achalandage en 2010 malgré l'ajout de 30 000 heures de service à l'automne. Les bouchons - donc les retards - sur l'autoroute Robert-Bourassa en sont les responsables, selon le président Raymond Dion. […]( + )

Par téléphone:

418 648-1242

Par courriel:

acces@transportsviables.org

Sur les réseaux sociaux:

En personne ou par la poste:

Accès transports viables
870, avenue de Salaberry, bur. 307
Québec (Québec)
G1R 2T9
X
X