Toutes les nouvelles

Des accidents nécessaires?

Le virage à droite au feu rouge, introduit au Québec depuis 2003, n'est pas qu'une pratique qui permet aux automobilistes de gagner quelques secondes. Selon des statistiques recueillies par le Journal de Québec dans cet article, depuis l'implantation, au moins 6 morts, 33 blessés graves et 712 blessés légers ont fait les frais d'accidents s'étant produits lors d'un virage à droite au feu rouge. Impossible de dire toutefois s'il s'agit d'automobilistes ou de piétons, ni si ces collisions se sont produites des endroits où la manoeuvre était permise... ( + )

À surveiller en 2012

En cette nouvelle année, des changements majeurs pourraient contribuer à transformer le visage du transport collectif dans la région de Québec. D’une part, après dix années au poste de directeur général du RTC, Normand Carrier prendra prochainement sa retraite. La contribution énergique de M. Carrier à la relance du transport en commun dans la région mérite d’être soulignée. ( + )

Plus d’argent pour le transport en commun à Lévis

Pendant que l'on apprenait que la Ville de Québec gèle sa contribution au RTC en 2012, une bonne nouvelle nous parvient de l'autre côté du fleuve. La Ville de Lévis augmente sa contribution à la STLévis de 2,5M$. Il faudra attendre de voir le détail du budget de la STLévis et voir si les usagers devront assumer des hausses de tarifs l'an prochain avant de se prononcer davantage, mais il semble dores et déjà que la Ville de Lévis maintient le cap sur l'amélioration de son transport collectif. À suivre!( + )

Hausse des tarifs du RTC: Les usagers ne doivent pas être les seuls à faire leur part

COMMUNIQUÉ Québec, le 21 décembre 2011 - Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) annonçait aujourd’hui son intention d’augmenter ses tarifs de 2,8% pour l’année 2012-2013. Cette hausse considérable est dévoilée alors que la Ville de Québec vient d’annoncer, en adoptant son budget le 19 décembre, que sa contribution annuelle au RTC serait « gelée » en 2012. ( + )

Compressions au RTC, certains mythes ont la vie dure

COMMUNIQUÉ Québec le 19 décembre 2011 - Accès transports viables ne peut que déplorer le gel du budget dévolu au RTC annoncé par le maire Labeaume. Ce gel représente en réalité une compression, puisque l’inflation et l’augmentation de la masse salariale continuent de croître. Cette décision est surprenante de la part d’une Ville qui vient de se doter d’un Plan de mobilité durable. ( + )

La Communauté métropolitaine de Québec confirme le virage vers la mobilité durable

L’adoption du Plan métropolitain d’aménagement et de développement de la Communauté métropolitaine de Québec confirme le virage entrepris dans la région pour y rendre la mobilité plus durable. Cette première planification (donc pas encore parfaite), qui couvre les MRC et agglomérations de la CMQ, reprend les cibles identifiées dans le Plan de mobilité durable de la Ville de Québec (doubler la part modale du transport collectif par exemple) et les applique aussi aux territoires environnants de l’agglomération, que ce soit à Lévis, dans la Jacques-Cartier ou la Côte-de-Beaupré). ( + )

Hausses de tarifs : il faut s’assurer que les usagers bénéficient d’un service à la hauteur

Le RTC doit assurer un service de qualité. Les perturbations de l’automne, notamment en raison des travaux sur Robert-Bourassa, n’ont pas été sans conséquence sur les utilisateurs qui ont dû composer avec des retards importants et répétés. «Nous sommes d’avis que les tarifs du transport en commun auraient dû être gelés en 2011 pour épargner les usagers durement éprouvés et pour envoyer le message que prendre l’autobus c’est faire partie de la solution pour réduire la congestion et la pollution», déplore Christian Savard. ( + )

Les Parc-O-Bus débordent à Québec

À lire, cet article du Soleil sur les Parc-O-Bus de la région. On y apprend que les stationnements incitatifs de Québec semblent populaires et que les élus de certains secteurs en désirent davantage. Loin d’être une très mauvaise nouvelle, cela signifie qu’il existe un certain engouement par le transport collectif, même dans les banlieues, où les Parc-O-Bus sont généralement localisés. ( + )

Soirée Voix d’Accès, une expérience à renouveler!

Merci aux membres présents lors de la première soirée Voix d’Accès qui s’est déroulée hier, le 30 novembre. Présentations d’actualité et discussions riches ont fait de cette activité un succès. Si vous n’avez pu être présents, vous aurez l’occasion de vous reprendre, la formule sera assurément répétée.( + )

Deux personnes sur trois appuient le projet de tramway : un appui de la population qui se consolide

Communiqué Québec le 24 novembre 2011 - Un sondage Léger Marketing, réalisé pour le compte d’Accès transports viables, démontre que la population de la région métropolitaine de Québec appuie largement le projet de tramway. Réalisé en novembre 2011, ce sondage souligne que 65 % de la population de la région considère que l’implantation d’un réseau de tramway est une bonne idée. Accès transports viables observe que l’adhésion au projet, mesurée dans le cadre de sondages similaires effectués régulièrement depuis 2006, s’est toujours maintenue. «Ce que nous notons, c’est que lorsque le projet est porté par les élus, la population est encore plus favorable. C’est encourageant dans la mesure où nous connaissons la capacité de mobilisation du maire Labeaume : il peut convaincre une partie encore sceptique de la population des avantages de ce mode de transport», note Catherine Boisclair, présidente d’Accès transports viables. Le dévoilement du Plan de mobilité durable de la ville de Québec le 9 novembre dernier a été l’occasion pour le maire Régis Labeaume d’annoncer le lancement d’études de faisabilité devant mener à la réalisation du tramway. Le tramway constitue un mode de transport en commun parfaitement adapté au contexte de Québec. Il est plus performant et a une plus grande capacité que l’autobus en plus d’avoir un effet structurant sur le développement du territoire. Il s’agit également d’une technologie éprouvée qui s’adapte au climat et à la topographie de la ville. Les résultats du sondage dévoilé aujourd’hui rappellent l’importance du leadership politique, qui doit s’exprimer derrière chaque action structurante en termes de mobilité durable afin d’en susciter l’adhésion. Au-delà du tramway, plusieurs autres projets font partie du Plan de mobilité durable, que ce soit les voies réservées, la diversification des sources de financement à l’échelle régionale ou le développement du réseau cyclable utilitaire, notamment sur les axes importants. Avec deux personnes sur trois qui supportent déjà l’idée d’un tramway pour Québec et le leadership d’un maire convaincu, ce mode de transport s’avère un élément de développement durable rassembleur pour la région. À propos du sondage Le Sondage Léger Marketing a été réalisé du 14 au 17 novembre auprès d’un échantillon représentatif de 500 résidents de 18 ans et plus de la région métropolitaine de recensement de Québec. La question posée était : selon vous, l’implantation d’un tramway à Québec est-elle une très bonne idée, une bonne idée, une mauvaise idée ou une très mauvaise idée?( + )

Par téléphone:

418 648-1242

Par courriel:

acces@transportsviables.org

Sur les réseaux sociaux:

En personne ou par la poste:

Accès transports viables
870, avenue de Salaberry, bur. 307
Québec (Québec)
G1R 2T9
X
X