Toutes les nouvelles

Communiqué – Financement du Réseau structurant de transport en commun de Québec

Québec, le 26 juin 2019 – Accès transports viables, le Conseil régional de l’environnement de la Capitale-nationale, Équiterre et Vivre en Ville se réjouissent de l’entente conclue ce matin entre la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec. Cette entente fait une pierre, deux coups. D’abord, elle boucle le financement du Réseau structurant de transport en commun de Québec en lui allouant les 800 millions de dollars qui manquaient. Mais la Ville de Montréal va aussi en bénéficier notamment par des améliorations sur la ligne orange et par un soutien financier à son projet de tramway centre-ville- Lachine.  « Nous sommes vraiment heureux qu’on ait enfin trouvé une solution au financement du projet de Réseau structurant de transport en commun. On a réussi à enlever le dernier bâton dans les roues du projet », se réjouit Étienne Grandmont, directeur général, Accès transports viables.  « Le gouvernement du Québec a bien compris que le Réseau structurant de transport en commun est un projet bien pensé, indispensable pour la Ville de Québec. Nous sommes très heureux du travail proactif réalisé par le gouvernement du Québec depuis l’automne. Le président du Conseil du trésor, M. Christian Dubé, a joué un rôle déterminant dans cette dernière étape tout comme le ministre des Transports, M. François Bonnardel, qui a constamment rappelé l’importance du projet de Réseau structurant de transport en commun », souligne Alexandre Turgeon, directeur général, Conseil régional de l’environnement de la Capitale-nationale. « Le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal ont trouvé une solution qui permet de faire avancer deux projets de transport en commun d’envergure. C’est par des projets comme le Réseau structurant de transport en commun à Québec et la ligne rose à Montréal que nous réussirons à réduire nos émissions de gaz à effet de serre », déclare Ryan Worms, directeur des communications, Équiterre.  « Nous saluons la détermination et la bonne foi des ministres québécois Chantal Rouleau et Christian Dubé, l’ouverture de la mairesse Valérie Plante de même que la flexibilité du gouvernement fédéral. C’est une excellente nouvelle qui ne fait que des gagnants, à Québec et à Montréal. Nous avons espoir que le Réseau structurant, attendu depuis longtemps dans la Capitale, sera la bougie d’allumage de plusieurs autres projets partout sur le territoire », affirme Jeanne Robin, directrice principale, Vivre en Ville.  Rappelons qu’il manquait 800 millions de dollars pour compléter le budget de 3,3 milliards de dollars du projet de Réseau structurant de transport en commun de Québec initié par la Ville de Québec. Bien qu’une confirmation formelle doit toujours être formulée par les gouvernements, cette entente vient boucler le financement du projet, qui, selon les échéanciers, devrait être terminé en 2026.  -30- Source : Marie-Eve Roy COPTICOMmroy@copticom.ca418.255.1052 ( + )

EMPLOI – Chargé(e) de projet – Sensibilisation et mobilisation

Visualiser l'offre au format pdf : http://transportsviables.org/wp-content/uploads/2021/02/charge-e-de-projet-2021-sensibilisation.pdf Date d’entrée en fonction : 15 mars 2021 (ou avant si possible)Durée du contrat : 1 an, renouvelable sous conditions ( + )

Communiqué – Accès transports viables estime que le Premier ministre joue avec le feu dans le dossier du tramway

CommuniquéPour diffusion immédiate Accès transports viables estime que le Premier ministre joue avec le feu dans le dossier du tramway Québec, jeudi 4 février 2021 - Alors que le Premier ministre du Québec, François Legault, a dénoncé aujourd’hui un tramway à 3,1 milliards $ « au centre-ville », Accès transports viables, par la voix de son directeur général Étienne Grandmont, se dit estomaqué de voir une telle déformation des faits quant à la véritable portion des composantes du Réseau structurant de transport en commun et du tramway de Québec qui dessert les banlieues de la ville. ( + )

Communiqué – Conseils de quartier et organismes s’unissent pour proposer à la Ville de Québec une transformation plus ambitieuse de l’autoroute Laurentienne en boulevard urbain

Québec, 15 décembre 2020 - La Ville de Québec développe actuellement sa vision d’aménagement du pôle Wilfrid-Hamel-Laurentienne. Elle a présenté une version préliminaire le 22 octobre 2020 dernier, vient de terminer une démarche consultative et prévoit d'adopter le tout à l’hiver 2021. Plusieurs conseils de quartiers et organismes ont déposé des mémoires dans le cadre de cette démarche consultative.( + )

Communiqué — Réaction au Plan pour une économie verte (PEV) du gouvernement du Québec

CommuniquéPour diffusion immédiate Plan pour une économie verte (PEV)Accès transports viables souligne quelques bons coups, mais déplore un plan insuffisant pour réduire le GES et favoriser la mobilité durable Québec, lundi le 16 novembre 2020 - Alors que le gouvernement du Québec a dévoilé aujourd'hui son Plan pour une économie verte (PEV), Accès transports viables souligne l’inclusion du tramway de Québec au sein du PEV et l’annonce de l’adoption d’une politique nationale d’aménagement du territoire, mais déplore un plan d’ensemble ne permettant pas d’atteindre les cibles de réduction de gaz à effet de serre (GES) fixées par le gouvernement du Québec et de favoriser la mobilité durable. UN PLAN INSUFFISANT POUR ATTEINDRE LES OBJECTIFS DE RÉDUCTION DE GES En effet, Accès transports viables déplore que le PEV ne prévoit qu’un effort de réduction de 12 millions de tonnes de GES en sol québécois, alors qu’un effort de 29 millions de tonnes serait nécessaire pour atteindre la cible fixée pour 2030. Surtout, l’organisation voit d’un mauvais œil l’idée de s’en remettre à la bourse du carbone Québec-Californie, plutôt que de profiter de l’occasion pour stimuler l’économie québécoise, déjà forte de fleurons de pointe dans les secteurs de l’énergie propre et de la construction de matériel roulant collectif. « Il y a des bons coups dans le PEV présenté aujourd’hui, notamment la présence de projets d’infrastructures de transport collectif, tel que le tramway de Québec, et l’annonce de l’adoption d’une politique nationale d’aménagement du territoire. Mais globalement, ce que je retiens, c’est un plan insuffisant pour atteindre nos objectifs de réduction de GES et un manque d’ambition pour des changements fondamentaux dans la lutte aux changements climatiques en sol québécois » a affirmé Étienne Grandmont, directeur général d’Accès transports viables. AUCUNE MESURE D’ÉCOFISCALITÉ En ce qui a trait au secteur des transports, qui représente 43% des émissions de GES au Québec, Accès transports viables est déçu de ne voir figurer aucune mesure d’écofiscalité dans le PEV, une mesure pourtant recommandée par le groupe de travail sur l’électrification qui a contribué à la réflexion sur le plan.  « Ça fait plusieurs décennies qu’en transports, on utilise la carotte, les incitatifs, les subventions, etc. Malheureusement, aujourd’hui, on constate que le résultat de ces mesures est insuffisant et que le bâton est, parfois, nécessaire. Je suis déçu que le PEV présenté ne contienne pas de mesures d’écofiscalité, des mesures qui ont fait leurs preuves » a expliqué M. Grandmont. UN MANQUE DE COHÉRENCE AVEC LA POLITIQUE DE MOBILITÉ DURABLE 2030 Surtout, Accès transports viables déplore un manque de cohérence avec la Politique de mobilité durable 2030, qui stipule que le gouvernement devrait, en ordre de priorité, miser sur: premièrement, la réduction des déplacements motorisés ; deuxièmement, le transfert des déplacements vers des modes durables ; et troisièmement, l’amélioration de l’efficacité des véhicules. Or, le PEV dévoilé aujourd’hui, qui ne mise que sur l’électrification du parc automobile privé, manque d'ambition en ce qui a trait à la réduction de la motorisation, l'usage de la voiture individuelle et le transfert vers des modes durables. « Je suis déçu que le PEV présenté et les sommes allouées misent uniquement sur l’électrification du parc automobile privé. Surtout, je suis inquiet de voir qu’on ne vise pas un changement fondamental des habitudes et qu’on ne met pas en place de moyens clairs pour réduire l’utilisation de l’auto-solo et favoriser une mobilité durable » a continué M. Grandmont. UN PLAN INCOMPATIBLE AVEC LE PROJET DE TROISIÈME LIEN AUTOROUTIER  Enfin, à la lumière des constats dressés par le Premier ministre quant au retard du Québec dans la lutte aux changements climatiques, Accès transports viables est incapable de concevoir qu’un gouvernement sérieux puisse continuer à faire la promotion de son projet de troisième lien autoroutier Québec-Lévis, dont les conséquences iraient à l’encontre des objectifs poursuivis par le PEV. « Le Premier ministre a lui-même constaté que l’on va dans la mauvaise direction et qu’il y a un coup de barre à donner pour réduire nos GES. À la lumière de ces constats, je ne vois pas comment un gouvernement sérieux pourrait continuer à envisager l’implantation d’un troisième lien autoroutier Québec-Lévis. Il s’agit d’une infrastructure coûteuse et non-justifiée, qui causera davantage d’étalement urbain, tout en encourageant l’auto-solo. Ce n’est pas compatible avec les orientations présentées dans le PEV aujourd’hui et l’éventuelle politique nationale d’aménagement du territoire annoncée » a conclu M. Grandmont. -30- SourceAngèle Pineau-LemieuxAccès transports viablesa.pineau-lemieux@transportsviables.org438 495 9892 ( + )

Ne baissons pas les bras!

Rarement l’actualité aura été aussi remplie de nouvelles concernant la mobilité durable. Réseau structurant de transport en commun et 3e lien ont fait partie des sujets les plus controversés et les plus discutés depuis le mois de juin, et il ne fait aucun doute que ce sera le cas pour tout l’automne.  ( + )

Communiqué – Création du G15+ région de la Capitale-Nationale

Inspirés par la récente initiative du G15+ à l’échelle nationale, un groupe de leaders économiques, sociaux, environnementaux et syndicaux de la région de la Capitale-Nationale s'allient afin de propulser une relance économique solidaire, verte et prospère dans la région. Le G15+ région de la Capitale-Nationale entame aujourd’hui un grand travail de fond sur les priorités régionales qui ont toutes en commun de stimuler l’économie, de protéger l’environnement et de favoriser l’équité sociale.( + )

Communiqué – COVID-19: Des aménagements temporaires de transports actifs demandés rapidement

Accès transports viables, Ça marche Doc!, le Conseil régional de l’environnement de Capitale-Nationale, la Table de concertation vélo des conseils de quartier et l’Association québécoise des médecins pour l’environnement, ont dévoilé un mémoire récemment adressé à la Ville de Québec et à la Direction régionale de santé publique de la Capitale-Nationale. Dans ce document, les organisations demandent la création rapide d’aménagements temporaires pour faciliter les transports actifs et ainsi protéger contre les comorbidités pouvant aggraver la COVID-19. ( + )

Par téléphone:

418 648-1242

Par courriel:

acces@transportsviables.org

Sur les réseaux sociaux:

En personne ou par la poste:

Accès transports viables
870, avenue de Salaberry, bur. 307
Québec (Québec)
G1R 2T9
X
X