Les quartiers en milieu urbain, qui ont une trame régulière, une densité d’habitation élevée, une densité d’activités élevée et une bonne diversité de fonctions, comportent une plus grande proportion d’usagers des modes de transport actifs. En contrepartie, les quartiers résidentiels de banlieue, qui ont une trame de rue irrégulière, une compacité faible et où les services sont regroupés aux abords des grandes routes, sont moins propices à la pratique de la marche et du vélo, et favorisent l’utilisation de la voiture. Finalement, en milieu rural, où les distances à parcourir sont importantes et la densité faible, les résidants ont tendance à utiliser la voiture de manière prépondérante, alors que les élèves sont pour la plupart transportés en autobus scolaire.