Rarement l’actualité aura été aussi remplie de nouvelles concernant la mobilité durable. Réseau structurant de transport en commun et 3e lien ont fait partie des sujets les plus controversés et les plus discutés depuis le mois de juin, et il ne fait aucun doute que ce sera le cas pour tout l’automne. 

L’audience publique en environnement, menée par le BAPE, dont fait l’objet le tramway, a été l’occasion pour tous et toutes de se prononcer sur le sujet. Rappelons que le rôle du BAPE est d’informer, de consulter, d’enquêter et d’aviser le ministre de l’Environnement afin d’éclairer la prise de décision gouvernementale. Règle générale, une audience du BAPE laisse une impression négative du projet bien que, le plus souvent, le rapport final est favorable. Qui plus est, notre comptabilisation des mémoires déposés laisse voir que les participants étaient largement en faveur du projet.

S’en est pourtant suivi une valse-hésitation, réelle ou stratégique, du gouvernement de François Legault à propos du tramway. Il n’y a pourtant plus lieu de tergiverser! Le projet est prêt à démarrer et a besoin du leadership du gouvernement. Il a aussi été démontré à maintes reprises que le projet est essentiel et répond aux besoins actuels et futures de la population de la grande région de Québec. Finalement, le projet de Réseau structurant a besoin de la même flexibilité financière que les autres projets majeurs d’infrastructures. 

Comme l’a dit un chroniqueur, le Réseau structurant de transport en commun, avec le tramway comme colonne vertébrale d’un système, permettra de propulser la Ville de Québec dans la ligue nationale des transports collectifs. Rien de moins!

Le 3e lien, quant à lui, semble ne pas avoir de limitation budgétaire, et est développé dans le plus grand des secrets. Pire, les études démontrant les besoins et l’opportunité n’ont toujours pas été dévoilés, ce qui n’empêche pas le gouvernement du Québec de promettre une première pelletée de terre (symbolique?) d’ici l’élection de 2022. 

Et au-delà de son utilité, quels seront les impacts de ce projet pharaonique pour les résidants du centre-ville? Parce que oui, une sortie du tunnel au centre-ville est toujours à l’étude… On nous annonce en tout cas davantage de précisions sur ce projet (tracé et coût) d’ici quelques semaines. En espérant que le coût annoncé ne sera pas deux fois moins élevé que le coût final, comme ça a été le cas pour le tunnel Hippolyte-Lafontaine!

Les raisons de se mobiliser contre le le 3e lien sont nombreuses!

**

Dans les mois à venir, nous aurons besoin de nous serrer les coudes, parce que la bataille pour la mobilité durable sera importante. L’énergie de toutes les personnes et organisations qui souhaitent un développement durable, vert et solidaire de la région de Québec, devra donc être mise à contribution. 

Les infrastructures de transports ont un impact majeur sur la vie des citoyens et citoyennes: ils induiront des choix de localisation et des habitudes de déplacements pour plusieurs décennies. Il est donc primordial de faire les bons choix maintenant. 

C’est le temps d’être mobilisés!

 

Etienne Grandmont

Directeur général