Accès transports viables, Ça marche Doc!, le Conseil régional de l’environnement de Capitale-Nationale, la Table de concertation vélo des conseils de quartier et l’Association québécoise des médecins pour l’environnement, ont dévoilé un mémoire récemment adressé à la Ville de Québec et à la Direction régionale de santé publique de la Capitale-Nationale. Dans ce document, les organisations demandent la création rapide d’aménagements temporaires pour faciliter les transports actifs et ainsi protéger contre les comorbidités pouvant aggraver la COVID-19.

Les organisations rappellent qu’elles sensibilisent depuis la mi-mars les autorités quant à l’importance de mettre en place rapidement des aménagements temporaires pour que la pratique de la marche et du vélo puisse se faire tout en respectant la distanciation physique de 2 m demandée.

Pour la santé et la sécurité de ses citoyens, la Ville de Québec se doit d’agir rapidement, à l’image d’autres villes du Québec et du monde. Une étude récente qui vient de se pencher sur le déconfinement en Italie démontre par ailleurs qu’il est rentable économiquement d’investir dans ces aménagements.

Le mémoire, disponible en ligne, identifie plusieurs raisons pour lesquelles les villes doivent mettre en place des aménagements temporaires pour les transports actifs en ces temps de pandémie, pourquoi il faut le faire rapidement, et comment le faire. 

Avec l’arrivée du beau temps et le déconfinement, amorcé depuis le 4 mai dernier, qui a fait bondir le nombre de déplacements effectués par la population, les organisations s’attendent à ce que les autorités concernées fassent rapidement preuve d’un leadership positif axé sur la prévention en santé publique.

Citations

Pour la Dre Claudel Pétrin-Desrosiers, présidente de l’Association québécoise des médecins pour l’environnement: « Face à la COVID-19 et l’été qui approche, les villes doivent aménager rapidement plus d’espace afin de permettre à leurs citoyennes et citoyens de se déplacer de façon active et sécuritaire. Les transports actifs sont non seulement positifs pour la santé physique et la réduction des maladies chroniques, ils sont aussi excellents pour la santé mentale et permettent de contribuer aux efforts de réduction de la pollution de l’air. »

Pour Etienne Grandmont, directeur général d’Accès transports viables: « Les aménagements actuels ne répondent pas aux besoins spécifiques causés par la pandémie de COVID-19. Dans notre mémoire, nous faisons ressortir la quasi-absence de trottoirs de plus de 2 m de largeur à Québec, ce qui empêche que deux personnes puissent se croiser en respectant la distanciation physique demandée. Ne rien faire n’est donc pas une option: des aménagements temporaires doivent être déployés non seulement sur les artères commerciales, mais également dans des secteurs résidentiels et près des lieux fortement achalandés. »

Pour Martial Van Neste, président de la Table vélo des conseils de quartier: « On remarque un engouement sans précédent pour le vélo comme moyen de déplacement et une réduction notable de la circulation automobile, mettre en place des aménagements temporaires est urgent pour assurer la sécurité et relève du bon sens. Avec le déconfinement, on a demandé aux commerces et aux écoles, notamment, d’apporter des modifications importantes à leur aménagement. Il serait logique qu’un exercice similaire soit effectué dans le milieu dans lequel nous marchons, jouons, roulons, nous déplaçons. »

– 30 –

À propos

La mission principale d’Accès transports viables est de promouvoir les modes de déplacement viables et de défendre les droits des utilisateurs et utilisatrices des transports collectifs (transport en commun, covoiturage, autopartage) et actifs (marche, vélo) dans la région de Québec.

L’Association québécoise des médecins pour l’environnement (AQME) regroupe des centaines des médecins québécois interpellés par les enjeux environnementaux. L’AQME s’intéresse notamment aux impacts des changements climatiques sur la santé, aux transports actifs et en commun, et aux pesticides.

La mission de Ça marche Doc! est d’inciter au verdissement urbain et à la mobilité durable pour protéger la santé physique et mentale de la population, lutter contre les changements climatiques et ainsi diminuer les coûts en santé.

Le Conseil régional de l’environnement de la Capitale-Nationale promeut l’insertion des valeurs environnementales dans le développement régional en préconisant l’application de la gestion intégrée des ressources et du développement durable, lequel se traduit par le maintien de l’intégrité de l’environnement, le soutien à l’équité sociale et la recherche d’une efficience économique.

La Table de concertation vélo des conseils de quartier est un comité réunissant des représentants désignés par les conseils de quartier pour veiller au développement du réseau cyclable de la Ville de Québec.

Source: Accès transports viables