Passer de la ville des autoroutes...

...à la ville des boulevards

Boulevard Laurentien


D’axe nord-sud, l’autoroute Laurentienne s’étend depuis le quartier Saint-Roch, à la fin de la rue Dorchester, jusqu’aux Laurentides et la Réserve faunique des Laurentides.

Sa construction s’est effectuée en trois phases. Le premier tronçon, situé entre la rue Dorchester et le boulevard Wilfrid-Hamel, a été construit en 1956 pour ensuite être prolongé d’environ 10 kilomètres jusqu’à Notre-Dame-des-Laurentides en 1963. Fait intéressant: il s’agissait alors du boulevard Laurentien. Ce n’est qu’en 1983 que le boulevard fut transformé en autoroute. Finalement, un dernier tronçon d’environ 10 km a été aménagé jusqu’à Stoneham en 1994, complétant ainsi l’autoroute Laurentienne que nous connaissons aujourd’hui.

(Crédit photo: ©Collection Jocelyn Paquet, les archives du photographe, 1966 – Le Soleil, 2016)

En février dernier, le Ministère des transports, de la mobilité durable et de l’électrification des transports annonçait l’élargissement de la section située entre la rue de la Faune et le boulevard Louis-XIV dans le but d’y améliorer la fluidité de la circulation automobile. D’autres travaux majeurs d’élargissement sont également prévus sur le tronçon situé entre le boulevard Louis-XIV et la rue de la Croix-Rouge.

Cette situation nous préoccupe à plusieurs égards, notamment dans le contexte où la construction du nouvel amphithéâtre de Québec et la réalisation de l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres semblait être annonciatrice d’un renouveau pour le secteur. Nous considérons que l’autoroute Laurentienne crée actuellement un véritable «no man’s land» à la jonction de cinq importants quartiers du centre-ville de Québec, situation à laquelle la conversion de cette portion d’autoroute en boulevard urbain pourrait remédier.


« Dans une vision de développement à long terme, la transformation de la portion sud de l’autoroute en boulevard urbain est inévitable, particulièrement dans un secteur aussi stratégique et dont le potentiel offert par la réhabilitation de terrains est majeur. La construction prochaine d’un amphithéâtre à l’entrée du centre-ville et le passage d’un éventuel tramway accéléreront la réflexion sur ce projet. »

Programme particulier d’urbanisme pour l’entrée de Ville Saint-Roch, 2013

« Certaines autoroutes pénètrent profondément en milieu urbain, outrepassant leur vocation de transit. (…) Lorsque les autoroutes sont converties en boulevards urbains, elles offrent un important potentiel de développement. Il devient alors possible d’y aménager des voies réservées pour le transport en commun et le covoiturage, des pistes cyclables et des aires piétonnes. »

Plan de mobilité durable de la Ville de Québec, 2011 

 

Passez à l’action!

Plusieurs moyens sont à votre portée pour exprimer votre appui à la conversion de l’autoroute Laurentienne en un boulevard urbain dans sa partie urbaine, de même qu’à notre organisme qui travaille sans relâche pour une mobilité plus durable dans la région de Québec. Vous pouvez: ... ( + )

Partenaires majeurs


Partenaires


Par téléphone:

418 648-1242

Par courriel:

acces@transportsviables.org

Sur les réseaux sociaux:

En personne ou par la poste:

Accès transports viables
870, avenue de Salaberry, bur. 307
Québec (Québec)
G1R 2T9
X