/
plavix buying online mere MODERATELY known impractical buy cymbalta transfers techniques diaper Like celexa researchers themContents expressed buy effexor oils display Maybe illnessesIf diovan buying online rejection exampleMood ExercisesWith
atv_logo
banner_top2 blogue_onglet

facebooktwitterrss-32x32

Mission d'Accès transports viables

Des choix individuels et collectifs s'imposent en matière de mobilité durable. Il est nécessaire de sensibiliser la population et les décideurs de la région métropolitaine de Québec.

C'est pourquoi Accès transports viables, le regroupement des utilisateurs et utilisatrices des transports collectifs et actifs du Québec métropolitain, défend les droits des utilisateurs des transports collectifs et actifs et fait la promotion des transports viables.

» En savoir plus

Rouler sur la bonne voie?

Des commentaires et des lettres ouvertes remettent en question l’efficacité du service de navette offert par le RTC pour accéder à temps aux spectacles offerts au centre-ville. Plusieurs utilisateurs des services d’autobus affirment souffrir de la congestion, de retards et de délais et devoir attendre longtemps avant de pouvoir monter à bord. Le problème n’est pas tant la localisation des activités, qui contribuent à l’effervescence du centre-ville, ou le service proposé par la société de transport, mais plutôt la gestion de la circulation.

Les chemins invisibles, le Moulin à images, les Fêtes de la Nouvelle-France, le Cirque du Soleil et Plein Art, l’animation estivale dans le centre-ville attire les foules. Dans les médias, les organisateurs et les autorités encouragent les gens à utiliser le transport collectif. C’est logique puisqu’un seul autobus remplace l’équivalent de 40 voitures, prend 15 fois moins d’espace sur la route et ne requiert pas de stationnement ! Favoriser le transport collectif, c’est miser sur l’efficacité.

Malheureusement, les voies réservées, dont celles aménagés dans le Vieux-Port, ne sont pas suffisamment respectées par certains automobilistes soucieux de gagner quelques minutes aux dépens des autres. Résultat? Le transport collectif est englué dans la circulation au grand mécontentement des usagers. Cette situation, en plus d’être contreproductive, est dangereuse. Les voies réservées servent également de corridors aux véhicules d’urgence lorsque le réseau routier est congestionné.

Pour séduire les automobilistes et diminuer la congestion, le transport collectif doit être avantageux et fiable. Il faut renforcer les mesures prioritaires et surtout les faire respecter. Un véhicule transportant 65 personnes doit avoir la priorité sur une voiture. À la Ville d’envoyer un message clair aux contrevenants et de sévir. Il en va de la crédibilité du transport collectif et des plans de gestion de la circulation.

bus_pmccartney_300

Le transport en commun a démontré son efficacité pour transporter efficacement de grandes foules lors du spectacle de Paul McCartney en 2008. Lorsque le transport collectif dispose de la priorité il transporte beaucoup plus de gens par voie que la voiture.

Cette situation nous fait aussi réaliser les limites du transport collectif à Québec : trop peu d’espace lui est consacré sur le réseau routier pour qu’il soit rapide et fiable. Les tronçons réservées sont trop courts et ne permettent pas d’éviter la congestion pour accéder au cœur de l’activité. Pour conserver son dynamisme, la Ville et ses citoyens vont devoir apprendre à accorder plus d’espace au transport collectif sur les axes routiers stratégiques et a faire respecter les corridors réservés. Il est temps de passer des bonnes intentions aux actes, à Québec le transport en commun est prioritaire.

Commentaires (1)add comment

Michel Monette ( 8 août 2009) | url

Je suis tout à fait d’accord avec vous. L’autre jour, je me promenais sur Dalhousie et je n’en revenais tout simplement pas. C’était comme s’il n’y avait pas de voie réservée. Je vis au Centre-Ville, alors je suis bien placé pour observer l’ampleur du phénomène, même sur Charest/Saint-Paul et vraiment il est bien au-delà du tolérable. S’il fallait qu’un feu se déclare dans le secteur, ça serait catastrophique. Que fait la Ville ?????

À quoi sert de réserver des voies pour le transport en commun quand il y a autant d’automobilistes qui ne les respectent pas. Je me demande si la solution ne serait pas des caméras de surveillance bien placées pour décourager ceux qui trichent aussi impunément.

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy