Équipe

Outre ses membres, Accès transports viables est aussi une équipe qui travaille sur divers projets et évènements.

 

Etienne Grandmont e.grandmont@transportsviables.org
Directeur général

Etienne est directeur général et porte-parole d’Accès transports viables depuis septembre 2012. Par ses fonctions et ses implications sur de nombreux conseils d’administration d’organisations régionales et nationales, il participe activement au débat public sur les enjeux de mobilité durable et d’aménagement du territoire. Il est régulièrement invité à échanger sur ces enjeux par les médias et les différents milieux associatifs, publics et privés. Ayant débuté sa vie professionnelle dans le domaine du génie environnemental pour se tourner, suite à un stage en coopération internationale, vers le développement durable, Etienne axe à la fois ses interventions sur l’efficacité et la concertation.

 

Jonathan Charlebois j.charlebois@transportsviables.org
Coordonnateur des projets de sensibilisation et d’éducation

  • Maîtrise en aménagement du territoire et développement régional (Université Laval, 2009)
  • Baccalauréat en anthropologie (Université de Montréal, 2004)

Après un passage au Ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, Jonathan a travaillé au Fonds d’action québécois pour le développement durable (FAQDD) et dans une société de génie-conseil. Il est particulière intéressé par les enjeux sociaux, politiques et économiques des transports et de l’aménagement urbain. Il est notamment co-fondateur de la Coop Roue-Libre, une coopérative très active dans le milieu du cyclisme utilitaire au Québec.

 

Valérie Marcon v.marcon@transportsviables.org
Coordonnatrice du programme À pied, à vélo, ville active

  • Maîtrise « Aménagement et Développement Territorial » (Institut d’Urbanisme et d’Aménagement Régional d’Aix en Provence, France – 2002)
  • Brevet de Technicien Supérieur « Analyse et Conduite des Systèmes d’Exploitation » (Lycée Agricole de Poisy, France – 1998)

Valérie a travaillé comme chargée de projets sur des problématiques en matière de logement (logement social, copropriétés dégradées et opérations de réhabilitation urbaine). Elle a également été agent de recherche et de rédaction en consultations publiques pour des projets environnementaux. Après un intermède dans le monde du plein air, elle met depuis 2011 ses connaissances en aménagement, mobilisation et en sensibilisation au profit du transport actif notamment à travers le programme À pied, à vélo, ville active.

 

Isabelle Drolet  i.drolet@transportsviables.org
Coordonnatrice du projet Ma vie sans mon auto

  • Maîtrise en Aménagement du territoire et développement régional (Université Laval, 2002)
  • Baccalauréat en Archéologie (Université Laval, 1999)

Étant aménagiste du territoire de formation, Isabelle acquiert depuis quelques années de belles expériences en gestion de projets et en communication. Ayant travaillé régulièrement à la mise sur pied d’événements d’envergure, elle a également touché à la planification urbaine et à des projets de développement local. Tant au niveau professionnel que de ses intérêts personnels, elle a su développer une préoccupation grandissante en lien avec l’amélioration du milieu de vie des citoyens dans leur cadre urbain.

 

Annie Ruelland a.ruelland@transportsviables.org
Chargée de projets À pied, à vélo, ville active

  • Maîtrise en Aménagement du territoire et développement régional (Université Laval – 2015)
  • Baccalauréat en Architecture (Université Laval – 2013)

À sa dernière année de maitrise, Annie a fait partie de l’équipe de l’essai-laboratoire portant sur les déplacements piétonniers de la ville de Montmagny. Elle y a consolidé de nombreux acquis sur les transports actifs ainsi que sur les aménagements qui les soutiennent. Le projet lui a également permis d’expérimenter diverses méthodes de collecte et de traitement de données. Employée chez Accès transports viables depuis février 2016, cette jeune diplômée œuvre dans le programme À pied, à vélo, ville active.

 

Stéphanie Laloi tango2@transportsviables.org
Chargée de projets TanGo

  • Certificat en Développement durable (Université Laval – en cours)

Après avoir joint l’équipe du programme TanGo à titre d’agente de terrain en 2015, Stéphanie a été promue chargée de projets un an plus tard. Elle est également membre active de la Coop Roue-Libre, tant à l’atelier qu’au conseil d’administration. Elle a découvert au fil de son parcours, l’immense impact des transports et de l’aménagement urbain dans la qualité de vie et la santé des citadins. Elle bénéficie d’expériences diverses issues de ses études, d’implications auprès d’organismes communautaires et, plus récemment, de son travail avec l’équipe d’Accès transports viables.

 

Anne-Marie Busque-Dubois projets@transportsviables.org
Éco-stagiaire Katimavik pour le Mois du vélo 2017

  • Maîtrise en Aménagement du territoire et développement régional (Université Laval – 2015)
  • D.E.S.S. en Enseignement collégial (Université Laval – 2012)
  • Baccalauréat en Biologie (Université Laval – 2011)

Éco-stagiaire chez Accès transports viables depuis janvier 2017, Anne-Marie œuvre dans l’organisation et la planification du Mois du vélo qui se tiendra en mai 2017. Elle a acquis une certaine expérience dans l’organisation d’évènements en étant responsable des activités socio-culturelles auprès de son association étudiante, le RÉATUL, de septembre 2013 à septembre 2014. À sa dernière année de maîtrise, elle a fait son essai-laboratoire sur la réactualisation des ensembles littoraux du Québec, en étudiant le cas de  la région de Montmagny.

 

Maëlle Brétéché evenements@transportsviables.org
Stagiaire pour le Mois du vélo 2017

  • Maîtrise en gestion de projet d’Aménagement du Territoire et Urbanisme (Université de Nantes – en cours)
  • Brevet de Technicien Supérieur en Développement Local et Animation des Territoires (Lycée Charles Péguy – 2016)

Maëlle est arrivée chez Accès transports viables en février 2017. Forte de son expérience dans différents services: public, privé et associatif, son moteur reste le même: la réussite des projets. Lors de ses études, elle réalise un diagnostic sur les attentes des cyclistes puis une réflexion autour d’un plan de déplacements multi-acteurs. Ayant parcouru le Québec durant l’été 2016 à la rencontre des acteurs du changement, le vélo lui procure alors une grande liberté de mouvement. C’est donc tout naturellement qu’elle rejoint l’équipe pour l’organisation du Mois du vélo.