Québec, le 22 octobre 2019 – Accès transports viables tient à saluer le nouveau gouvernement formé par le Parti libéral du Canada. L’organisation tient à lui offrir sa collaboration dans la réalisation de ses projets touchant les transports collectifs et actifs dans la grande région de Québec, où les besoins demeurent très grands.

Accès transports viables félicite également les députés d’opposition nouvellement élus. Leur représentation forte pourra certainement jouer un rôle dans la réalisation des projets de transports collectifs et actifs, dans une perspective de réduction de nos émissions de GES. L’organisation rappelle que la lutte aux changements climatiques demeure un enjeu transpartisan et appelle les élus de tous les partis à mettre l’épaule à la roue.

« Le financement du Réseau structurant de transport en commun de Québec est assuré mais les besoins demeurent grands. On pense notamment en ce qui a trait à la pérennisation et à l’augmentation du financement des transports collectifs, à l’abordabilité du transport en commun, à la réalisation d’un train à grande fréquence entre Québec et Toronto, ainsi qu’au financement des infrastructures de transports actifs, qui demeurent le parent pauvre de la mobilité durable », a plaidé Etienne Grandmont, directeur général d’Accès transports viables.

L’appui au 3e lien en baisse?
Monsieur Grandmont soulève que l’appui au projet de 3e lien pourrait avoir baissé dans la grande région de Québec: « Le Parti conservateur du Canada a été le seul parti à s’engager ouvertement pour la réalisation de ce projet auprès des électeurs de la grande région de Québec et, visiblement, cet enjeu ne leur a pas été favorable: le vote populaire à leur endroit a globalement baissé et deux élus sortants n’ont pas été réélus ».

Rappelons également que les récents sondages ont démontré que la population de la région de Québec souhaitait que l’entretien des infrastructures routières existantes soit privilégié au projet de 3e lien.

« La population n’est pas dupe: la pertinence de ce projet pharaonique n’a pas encore été démontrée et aucun expert crédible ne l’a encore supporté. Plus la lumière est faite sur ce projet d’un autre siècle, moins les gens sont enclins à signer un chèque en blanc à ses promoteurs », a conclu Monsieur Grandmont.

– 30 –

Source: Accès transports viables
Entrevues: Etienne Grandmont, directeur général
Bur: 418-648-1242