Québec, le 26 juin 2019 – Accès transports viables, le Conseil régional de l’environnement de la Capitale-nationale, Équiterre et Vivre en Ville se réjouissent de l’entente conclue ce matin entre la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec. Cette entente fait une pierre, deux coups. D’abord, elle boucle le financement du Réseau structurant de transport en commun de Québec en lui allouant les 800 millions de dollars qui manquaient. Mais la Ville de Montréal va aussi en bénéficier notamment par des améliorations sur la ligne orange et par un soutien financier à son projet de tramway centre-ville- Lachine. 

« Nous sommes vraiment heureux qu’on ait enfin trouvé une solution au financement du projet de Réseau structurant de transport en commun. On a réussi à enlever le dernier bâton dans les roues du projet », se réjouit Étienne Grandmont, directeur général, Accès transports viables. 

« Le gouvernement du Québec a bien compris que le Réseau structurant de transport en commun est un projet bien pensé, indispensable pour la Ville de Québec. Nous sommes très heureux du travail proactif réalisé par le gouvernement du Québec depuis l’automne. Le président du Conseil du trésor, M. Christian Dubé, a joué un rôle déterminant dans cette dernière étape tout comme le ministre des Transports, M. François Bonnardel, qui a constamment rappelé l’importance du projet de Réseau structurant de transport en commun », souligne Alexandre Turgeon, directeur général, Conseil régional de l’environnement de la Capitale-nationale.

« Le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal ont trouvé une solution qui permet de faire avancer deux projets de transport en commun d’envergure. C’est par des projets comme le Réseau structurant de transport en commun à Québec et la ligne rose à Montréal que nous réussirons à réduire nos émissions de gaz à effet de serre », déclare Ryan Worms, directeur des communications, Équiterre. 

« Nous saluons la détermination et la bonne foi des ministres québécois Chantal Rouleau et Christian Dubé, l’ouverture de la mairesse Valérie Plante de même que la flexibilité du gouvernement fédéral. C’est une excellente nouvelle qui ne fait que des gagnants, à Québec et à Montréal. Nous avons espoir que le Réseau structurant, attendu depuis longtemps dans la Capitale, sera la bougie d’allumage de plusieurs autres projets partout sur le territoire », affirme Jeanne Robin, directrice principale, Vivre en Ville. 

Rappelons qu’il manquait 800 millions de dollars pour compléter le budget de 3,3 milliards de dollars du projet de Réseau structurant de transport en commun de Québec initié par la Ville de Québec. Bien qu’une confirmation formelle doit toujours être formulée par les gouvernements, cette entente vient boucler le financement du projet, qui, selon les échéanciers, devrait être terminé en 2026. 

-30-

Source : 
Marie-Eve Roy 
COPTICOM
mroy@copticom.ca
418.255.1052