Québec, le 29 juin 2018 – Alors que le bureau de projet du 3e lien tient aujourd’hui une rencontre politique, Accès transports viables invite les citoyens et citoyennes à eux aussi prendre part à ce grand délire. Tyrolienne, traversée à dos de dauphin, catapulte… Toutes les idées farfelues pour dénoncer la dépense irrationnelle de milliards de dollars pour une infrastructure routière qui ne servira qu’à au mieux 4 500 automobilistes, soit 0,5% de la population de la région de Québec, sont les bienvenues.

Pour participer, il suffit de soumettre ses idées avec des mots ou en l’illustrant sur la page Facebook d’Accès transports viables ou sur les médias sociaux en utilisant le mot-clic #GrandDélire, d’ici le 31 juillet, à 23h59.

Un projet indéfendable
« Aucun expert, ni d’ici, ni d’ailleurs, ne peut endosser le projet de 3e lien comme solution pour réduire la congestion dans la région de Québec », rappelle Étienne Grandmont, directeur général d’Accès transports viables. « Tous les arguments en faveur de cette lubie n’ont aucun fondement scientifique et relèvent de calcul politique à courte vue. Ce n’est pas sur cette base que nous pourrons faire avancer durablement la région », analyse Monsieur Grandmont.

« Mais nous avons confiance en l’imagination des gens de Québec et Lévis. Amusez-vous! Parce que mieux vaut en rire qu’en pleurer! », conclut Monsieur Grandmont.

Pour davantage d’informations et illustrations: transportsviables.org/3elien/le-grand-delire

– 30 –

Source: Accès transports viables

Entrevues: Etienne Grandmont, directeur général
Bur: 418-648-1242