Québec, le 8 mai 2018 – Ayant pris connaissance du bilan routier 2017 publié ce mardi par la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), Accès transports viables note que le bilan est loin de s’améliorer dans les régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches. L’organisation invite conséquemment les villes de ces deux régions à adopter la Vision zéro.

Faits saillants
Dans la région de la Capitale-Nationale, on remarque une inquiétante hausse du nombre de décès sur les routes avec 32 en 2017, une augmentation de 88,2% par rapport à 2016 et de 26,0% par rapport à la moyenne de 2012 à 2016.

Dans la région de la Chaudière-Appalaches, on remarque une hausse importante du nombre d’accidents graves sur les routes avec 121 en 2017, une augmentation de 23,5% par rapport à 2016 et de 12,0% par rapport à la moyenne de 2012 à 2016.

Selon Etienne Grandmont, directeur général d’Accès transports viables, « plusieurs facteurs peuvent expliquer ces hausses inquiétantes, dont l’accroissement du parc automobile, l’augmentation du nombre de kilomètres parcourus, les distractions au volant, etc. Chose certaine, il faut se rappeler que chaque décès et chaque blessé grave est de trop et, surtout, qu’il est évitable ».

Vision zéro
« Le bilan routier s’est beaucoup amélioré au Québec depuis les années 1970 et c’est parce qu’on y a mis les efforts. De grandes campagnes de sensibilisation contre l’alcool au volant et pour le port obligatoire de la ceinture de la sécurité, notamment, ont permis d’importants gains. Il est temps de relancer les efforts et de viser zéro décès et zéro accident grave sur les routes sur les territoires des régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches », a affirmé Monsieur Grandmont.

Pour y arriver, Accès transports viables encourage les villes, notamment la Ville de Québec, qui travaille à la refonte de sa stratégie de sécurité routière, à adopter la Vision zéro.

Rappelons que la Vision zéro est une stratégie de sécurité routière qui vise à ce qu’aucun usager ne soit soumis à une énergie d’impact susceptible de causer la mort ou des blessures graves et invalidantes. En d’autres termes, la Vision zéro met notamment l’accent sur la responsabilité qu’ont les concepteurs de routes de créer des environnements qui permettront de réduire les risques de conflits entre les différents usagers de la route, et donc d’améliorer le bilan routier de façon importante et durable.

Pour davantage d’information sur la Vision zéro: https://bit.ly/2EQvPIO.

– 30 –

Source: Accès transports viables
Entrevues: Etienne Grandmont, directeur général
Bureau: 418-648-1242