Québec, le 18 avril 2018 – Accès transports viables, le Regroupement des utilisateurs et utilisatrices des transports collectifs et actifs du Québec métropolitain, salue l’annonce de la première Politique de mobilité durable du Québec. L’organisation appelle par ailleurs à la mise en oeuvre rapide des différentes composantes du plan d’action accompagnant la Politique pour soulager le quotidien des usagers des différents systèmes de transport.

Selon Etienne Grandmont, directeur général d’Accès transports viables, « nous nous réjouissons que le gouvernement du Québec ait mis la barre haute en fixant des cibles très ambitieuses. Nous n’avions plus le choix: les transports représentent plus de 40% de nos émissions de gaz à effet de serre et il s’agit du seul secteur d’activité à n’avoir stabilisé ou réduit ses émissions depuis 1990 ».

D’un point de vue économique et social, il ne fait aucun doute que la Politique permettra des avancées importantes pour les Québécoises et les Québécois: « les réseaux de transports collectifs et actifs actuels sont soit saturés, soit en déficit d’entretien, soit inexistant. L’ajout de sommes supplémentaires pour voir à offrir davantage de choix de transport de qualité aux citoyens est une excellente nouvelle », signale le directeur général.

Parmi les bonnes nouvelles qui font partie de la première Politique de mobilité durable du Québec, Accès transports viables note:

  • l’utilisation de l’approche « Réduire – Transférer – Améliorer », qui orientera d’abord les actions gouvernementales vers la réduction du nombre de déplacements effectués par un meilleur arrimage avec l’aménagement du territoire;
  • la cible de réduction, d’ici 2023, de 25% du nombre d’accidents mortels ou avec blessés graves par rapport à 2017 en intégrant la Vision zéro comme stratégie de référence en matière de sécurité routière;
  • l’objectif d’accroître, chaque année jusqu’en 2023, l’offre de transport en commun de 5 %;
  • la bonification des budgets dédiés au développement des transports actifs;
  • l’appui au développement des réseaux de vélos en libre-service;
  • l’appui à la mise en place de plans de gestion des déplacements en entreprises;
  • la bonification du soutien au transport adapté;
  • le soutien à l’innovation pour une mobilité intégrée connectée;
  • la mise en place d’un mécanisme de suivi formel de la mise en œuvre de la politique, soit un Forum annuel sur les transports et la mobilité.

La Politique: un travail collectif
L’organisation se dit par ailleurs très heureuse d’avoir pu participer au processus de co-création de cette première Politique de mobilité durable. « Nous sommes convaincus que le résultat final n’en est que meilleur et facilitera son acceptabilité sociale. Nous offrons d’ailleurs toute notre collaboration à la poursuite du processus de mise en oeuvre de la Politique. C’est dans les gestes concrets que nous en mesurerons sa pertinence », a conclu Monsieur Grandmont.

– 30 –

Source: Accès transports viables
Entrevues: Etienne Grandmont
Tél: 418-68-1242