Accès transports viables se réjouit du dépôt du projet de loi modernisant le code de la sécurité routière du Québec présenté aujourd’hui par le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, Monsieur André Fortin. Attendu depuis longtemps, il s’agissait d’une occasion importante d’améliorer le bilan routier au Québec. L’organisation invite cependant le ministre à garder un oeil sur d’éventuelles mesures qui pourraient maximiser les chances d’atteindre l’objectif de réduire les accidents graves et mortels sur nos routes.

« Est-ce que l’objectif est atteint? En partie. Certains ajouts au Code permettront de bonnes avancées en ce qui concerne la protection des usagers vulnérables. D’autres aspects manquent cependant de clarté ou encore devraient, à notre avis, être éventuellement intégrés. Nous espérons que le MTMDET intégrera de nouveaux éléments dans la version finale de ce projet de loi », a déclaré Etienne Grandmont, directeur général d’Accès transports viables.

Parmi les modifications que l’organisation reçoit positivement, notons: l’introduction du principe de prudence envers les usagers les plus vulnérables; le renforcement des sanctions en ce qui a trait aux distractions au volant et aux excès de vitesse dans les zones scolaires; la clarification de la procédure permettant de dépasser sécuritairement un cycliste ou un piéton; l’introduction des notions de rues partagées et de vélorues; et la disparition des points d’inaptitude pour les cyclistes et les piétons.

Sur ce dernier point, le directeur général se montre cependant critique: « C’est un élément que nous avions demandé. Par contre, nous avons toujours plaidé pour que les amendes soient proportionnelles au danger pour autrui. Dans le présent projet de loi, les amendes ont été fortement augmentées envers les cyclistes, ce que nous ne nous expliquons pas. »

Monsieur Grandmont est également étonné de lire que « l’usager vulnérable est, pour sa part, tenu d’adopter des comportements favorisant sa sécurité, notamment en s’assurant d’être vu par les autres usagers ». Un besoin de clarification est nécessaire, sans quoi on pourrait, à la limite, demander aux piétons de porter des vestes de sécurité une fois la nuit tombée, un non-sens.

Invitation à poursuivre le travail
Accès transports viables invite le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports à ne pas hésiter à poursuivre le travail de modernisation du Code de la sécurité routière. En effet, plusieurs mesures devraient trouver leur place dans la version finale du projet de loi et aideraient à l’amélioration du bilan routier.

Monsieur Grandmont identifie notamment: l’interdiction de l’usage du virage à droite au feu rouge en milieu urbanisé; l’introduction de l’Idaho stop, qui transforme un panneau « arrêt » en « cédez le passage » pour les cyclistes; ainsi que l’obligation de mesures de protection pour les véhicules lourds circulant en milieu urbanisé (jupettes latérales, notamment).

Accès transports viables rappelle par ailleurs qu’il offre toute sa collaboration au ministre dans ses démarches pour moderniser le Code de la sécurité routière pour ainsi améliorer le bilan routier au Québec.

Pour consulter le mémoire d’Accès transports viables sur la sécurité routière: http://bit.ly/2mJJM1d.

– 30 –

Source: Accès transports viables
Entrevues: Etienne Grandmont, directeur général
Bureau: 418-648-1242