Québec, le 18 avril 2016 – Accès transports viables a annoncé avoir recueilli, en trois jours seulement, le nom de plus de 600 personnes qui appuient le projet de conversion de la rue du Pont en sens unique. Ce projet, une première à Québec, permettra la mise en place d’un axe cyclable structurant qui reliera de façon sécuritaire le quartier Saint-Roch au Vieux-Limoilou.

Pour Etienne Grandmont, directeur général d’Accès transports viables, « l’enthousiasme des répondants au sondage vis-à-vis le projet est palpable et le message qu’ils veulent envoyer est on ne peut plus clair: la réalisation de ce lien cyclable n’est pas un frein mais un incitatif à visiter la rue Saint-Joseph Est ».

Ce dernier rappelle que de nombreuses villes qui ont installé des aménagements cyclables sur des artères commerciales ont vu le chiffre d’affaire des commerçants augmenter. « New-York, Portland, Seattle, Dublin, Toronto, pour ne nommer que ces villes, l’ont expérimenté et ont prouvé que les aménagements cyclables étaient bons pour le commerce. Et c’est ce que nous voulons pour Québec: des artères commerciales dynamiques et bien vivantes », a illustré M. Grandmont.

Bon pour tous les usagers de la route
Accès transports viables rappelle également qu’un quartier dans lequel on aménage des voies cyclables est aussi un quartier où la circulation automobile est apaisée. En d’autres mots, on redonne la priorité aux usagers vulnérables de la route, c’est-à-dire les piétons et les cyclistes. La rue du Pont, entre Prince-Édouard et Charest Est, a été le théâtre de 29 accidents impliquant des cyclistes et des piétons entre 2005 et 2014, dont 18 piétons et 11 cyclistes.

Quelques citations recueillies via le formulaire:

« De fortes chances que j’utilise davantage mon vélo pour aller au travail et faire mes courses. » (Véronique)

« Ce projet ne fait que consolider une pratique déjà intégrée aux comportements et habitudes des cyclistes. L’argument économique évoqué par certains commerçants (la problématique de stationnement et de d’accès automobile) est injustifié et, disons le franchement, sous l’égide du fait « de peur d’avoir peur » et d’une méconnaissance des comportements des nouveaux consommateurs de même que d’une projection dans l’avenir! » (Jo-Anick)

« Très bonne idée pour rendre le vélo plus sécuritaire. Il faudrait toutefois accompagner cela de plus d’endroits où attacher notre vélo. La rue St-Joseph est une des pire place pour cela. Il suffirait d’ajouter des anneaux aux parcomètres pour multiplier les points d’attache. » (Stéphane)

« J’emprunte régulièrement à vélo la rue du Pont, et je la trouve quand même risquée et peu adéquate pour les cyclistes, telle qu’elle est. Je trouve le projet splendide. » (Lynda)

« Parce qu’il améliore la sécurité. Cette rue est déjà très étroite pour deux voitures en plus des stationnements. Nous déménageons bientôt dans Limoilou et mes enfants auront à emprunter cette rue pour se rendre à la Haute-ville où se trouve leur école. Je souhaite donc que leur trajet soit le plus sécuritaire possible, à pied comme en vélo. » (Nathalie)

Quelques données sur les répondants au sondage

Capture d’écran 2016-04-18 à 13.46.41

                           

                        À quelle fréquence visitez-vous la rue Saint-Joseph Est?

Capture d’écran 2016-04-18 à 13.41.04

 

Capture d’écran 2016-04-18 à 13.48.49

 

– 30 –

 

Source: Accès transports viables
Pour informations:
Etienne Grandmont, directeur général
Bur: 418-648-1242