La Ville de Québec a présenté, la semaine dernière, ses projets cyclables 2016 pour les quartier Lairet, Vieux-Limoilou et Saint-Roch. Un de ces projets a particulièrement retenu l’attention: la création d’un axe direct qui emprunterait la 3e avenue et la rue du Pont.

Accès transports viables appuie ce projet de lien cyclable sur la rue du Pont présenté récemment par la Ville de Québec. Ce projet permettra d’abord de développer un axe structurant pour les cyclistes de Québec puisque l’aménagement sur la rue du Pont enjambera la rivière Saint-Charles par le pont Dorchester et continuera au nord sur la 3e avenue. L’axe 3e avenue / du Pont est déjà un des itinéraires les plus utilisé par les cyclistes de Québec. Ce projet ne vise qu’à y accroître la sécurité pour permettre à un nombre encore plus grand de cyclistes de l’emprunter.

Sur la rue du Pont, la Ville prévoit le retrait d’une voie de circulation automobile entre le boulevard Charest et la rue Prince-Édouard et la mise en place de deux bandes cyclables situées de part et d’autre de la chaussée. Certains y voient une entrave à la circulation des automobiles, nous y voyons une opportunité pour les commerçants, les résidents du secteur et l’ensemble des usagers de la route.

Là où des villes ont installé des aménagements cyclables sur des artères commerciales, le chiffre d’affaire des commerçants a augmenté. New-York, Portland, Seattle, Dublin, Toronto, pour ne nommer que ces villes, l’ont expérimenté et ont prouvé que les aménagement cyclables étaient bons pour le commerce. Et c’est ce que nous voulons pour Québec: des artères commerciales dynamiques et bien vivantes.

Un quartier dans lequel on aménage des voies cyclables est aussi un quartier où la circulation automobile est apaisée. En d’autres mots, on redonne la priorité aux usagers vulnérables de la route, c’est-à-dire les piétons et les cyclistes. La rue du Pont, entre Prince-Édouard et Charest Est, a été le théâtre de 29 accidents impliquant des cyclistes et des piétons entre 2005 et 2014, dont 18 piétons et 11 cyclistes. Il est temps de corriger cette situation pour le moins inquiétante.

Si vous êtes d’accord avec ce projet, prenez quelques minutes pour le dire. Nous transmettrons vos commentaires à la Ville de Québec.

J’appuie le projet