Accès transports viables a déposé, vendredi le 14 juin dernier, un mémoire dans le cadre des audiences du BAPE du Projet d’aménagement de la phase III de la promenade Samuel-De Champlain entre la côte de Sillery et la côte Gilmour à Québec.

De manière générale, Accès transports viables constate que les phases I et II de la promenade Samuel-De Champlain ont rapidement été adoptées par la population de Québec et le secteur est devenu une destination récréative prisée. Cet engouement a entrainé son lot de déplacements vers le secteur. Au regard de ce succès d’achalandage, il est hautement probable que la phase III participe également à l’augmentation des déplacements vers les installations situées en bordure du fleuve.

Cependant, pour maximiser les investissements importants qu’implique cette réappropriation du littoral, Accès transports viables croit que le site devrait devenir plus qu’une simple destination récréative et s’intégrer davantage dans les milieux de vie environnants, principalement les secteurs de l’Anse-aux-Foulons et de l’avenue Maguire. Cette intégration doit se faire en mettant l’accent sur une offre adéquate en transports collectifs et actifs, sur la continuité de la trame urbaine et le développement d‘une mixité des fonctions.

Une vision automobiliste du développement de ce site d’intérêt serait en contradiction avec les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) que s’est fixé le Gouvernement du Québec, et en opposition aux objectifs d’augmentation des parts modales des transports actifs et collectifs contenus dans le Plan de mobilité durable (PMD) de la Ville de Québec et dans le Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) de la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ).

Au regard des différents constats et enjeux identifiés, Accès transports viables propose une série de quatre recommandations. Pour les connaître, consultez le mémoire en cliquant ici.