Parmi ces modifications, mentionnons les trajets de type métrobus, les « Lévisiens », ne desserviront plus Saint-Nicolas, Saint-Rédempteur et Saint-Étienne entre 9h et 14h. Bien que l’impact de ce changement soit limité puisqu’il ne touche pas les trajets aux heures les plus achalandées, il affectera tout de même la mobilité des résidants de l’ouest de la ville voulant se rendre à Québec et à l’est de Lévis durant ces heures.

Accès transports viables constate que cette réduction de services n’est pas l’effet d’un recul politique, mais bien de problèmes techniques et financiers.

Toutefois, le délai pour avertir les usagers de telles coupures doit aussi être raisonnable, compte tenu que ces changements vont bousculer les habitudes de déplacements des usagers. La STLévis, présentement en mode développement, devra absolument améliorer ses communications avec les usagers, puisque plusieurs autres changements risquent de survenir afin de mettre en œuvre leur vision 2011-2016.

En effet, la STLévis a plusieurs projets dans ses cartons pour améliorer la desserte sur la rive-sud, dont un projet de voies réservées qui rendra efficace ses trajets « Lévisiens ». L’étude de faisabilité devrait d’ailleurs être prochainement lancée, comme on peut le lire dans cet article du Soleil publié la semaine dernière.

Accès transports viables suit avec intérêt les changements qu’apportera la STLévis, qui donne un sérieux coup de barre afin d’offrir une alternative crédible à l’automobile sur son territoire. Pour plus d’informations sur le projet de voies réservées à Lévis, visionnez la vidéo « Vision 2011-2016 » qui se trouve en page d’accueil du site de la STLévis.